ÉGYPTE -UTILISATION DES AMULETTES DE PROTECTION

HISTOIRE OUDJAT

Les égyptiens croyaient aux vertus protectrices des amulettes. Les vivants les exhibaient en pendentif pour se protéger contre le mauvais sort, les maladies et les dangers divers. Chez les défunts, elles étaient placées entre les bandelettes afin de protéger la momie dans l’au-delà (Amulettes de cœur ; Chevets ; Piliers – Djeds ; Scarabées ; Yeux – Oudjats ; Disques solaire ; Isis, Horus, Rê assis, Nephtys ; Nœuds – Tits). A l’extérieur des bandelettes on mettait notamment Scarabées aux ailes déployées ; Nœuds – Tits ; Piliers – Djeds ; Amulettes de cœur ; Horus, Anubis, Hathor, Isis, Nephtys ; Les quatre fils d’Horus etc. La plus importante des amulettes était certainement le scarabée posé près du cœur, siège de la conscience. Cette amulette vert sombre (feldspath, serpentine, obsidienne) est le symbole de la résurrection. Souvent de gros scarabées remplaçaient des cœurs impurs et ils étaient chargés de témoigner à la place du vrai cœur. L’amulette du cœur permettait au défunt de renforcer ses capacités intellectuelles et recouvrir la motricité de ses membres. Ces scarabées comportaient une inscription du Livre des Morts pour le jugement dernier et appelaient le cœur à ne pas témoigner contre le défunt devant le tribunal divin : « O mon cœur ne témoignes pas contre moi, ne t’opposes pas à moi dans le tribunal, ne montres pas d’hostilité contre moi en présence du gardien de la balance ! ». L’amulette Oudjat (oeil d’Horus) est le symbole de la plénitude physique, de l’unité, de la santé. L’œil d’Horus permet au défunt de retrouver son intégrité corporelle après la mort. Elle est en lapis-lazuli, en agate ou bien en jaspe rouge. L’origine de cette amulette vient des violents combats qui opposèrent Horusà Seth pour la royauté d’Egypte. Ce dernier arracha l’œil de son neveu et le cassa en six morceaux. MaisThot, grâce à sa magie, le reconstitua intégralement, permettant à Horus de retrouver toutes ses capacités. L’amulette du nœud d’Isis ou nœud  Tit symbolise la force d’Isis et sa magie. C’est à l’aide des nœuds d’un cordon qu’Isis a redonné vie à Osiris comme le mentionne le Texte des Pyramides : « Isis etNephtys ont utilisé leur magie sur toi avec les nœuds d’un cordon, dans la ville de Saïs… ». L’amulette est en jaspe rouge, couleur du sang d’Isis. Elle possède un pouvoir protecteur : « Tu as ton sang, Isis ; l’amulette qui est la protection de ce grand dieu, qui réprime celui qui lui cause du tort » (chapitre 156 du Livre des Morts). L’amulette du pilier Djed symbolise la stabilité et la durée. Le pilier Djed était associé initialement à Ptah et à Sokaris avant d’être un symbole osirien. Il représenterait le tronc d’arbre ébranché où fut retrouvé le corps d’Osiris à Byblos ou sa colonne vertébrale. L’amulette Ouadj ou tige de papyrus symbolise la verdeur, la vigueur et permet au corps de rester jeune. Elle est de couleur verte (feldspath) comme la végétation. L’amulette Ankh est le symbole de la vie éternelle. Les amulettes représentant des divinités permettent au défunt de bénéficier de leur protection et de leur pouvoir. Les plus fréquentes sont les amulettes d’Hathor, de  et des dieux et divinités aux fonctions funéraires : Horus, Anubis, Isis, Nephtys et les quatre fils d’Horus chargés de protéger la momie et ses vases canopes. Les amulettes reproduisant des emblèmes royaux permettent au défunt d’acquérir une part de la puissance d’un roi d’origine divine et lui donne une garantie supplémentaire de vie après la mort. Il faut savoir qu’à l’origine, la résurrection était uniquement réservée au roi, aussi l’Uræus, l’œil – cobra protecteur de Rê, attribut royal par excellence, garantit la protection du défunt dans l’au-delà tout en l’assimilant à un dieu !

Explications de amulettes les plus courantes :

La Croix Ankh

 1EGYPTE

Symbole de la vie

Le Pilier Djed

 2EGYPTE                                    

Il  représente la colonne vertébrale d’Osiris et symbolise la stabilité, la résurrection, la durabilité et la résistance. Grâce à cette amulette, le défunt garde son intégrité dans l’au-delà pour ressusciter dans l’éternité.

Le Noeud TIT ou d’Isis

3EGYPTE

Le nœud Tit ou  d’Isis souvent fabriqué en pierre rouge, couleur du sang de la déesse, d’un pouvoir protecteur, il symbolise la force et la magie d’Isis. Car c’est grâce à ce nœud dans un cordon, qu’Isis, a ressuscité Osiris. Á noter que cette amulette est souvent associée au pilier-djed.

L’Oudjat

4EGYPTE 

Ou œil d’Horus est l’amulette les plus fréquemment rencontrée. Ses pouvoirs sont très étendus, son champ d’action quasi infini. Cette amulette  éloigne les forces mauvaises, les maladies et les accidents des vivants, c’est un porte bonheur. L’Oudjat posée sur le corps des défunts, au cours de la momification, protège le défunt des dangers qui le guette dans l’au-delà.

Le Papyrus 

5EGYPTE

 

 

 

C’est le symbole de la  renaissance, de  la verdeur.

Le Scarabée

 6EGYPTE

 C’est le symbole de la  renaissance, de  la vie, de la fertilité. Chaque matin, il élève le soleil dans le ciel. Cette amulette, qui protège aussi les vivants, mise sur la momie,  à la place du cœur (siège de la conscience), doit l’empêcher celui-ci, au cours de la psychostasie devant le tribunal d’Osiris, de parler en défaveur du défunt.

Le Cœur

 7EGYPTE
Même usage que le scarabée.  

L’Hippopotame

8EGYPTE

En pendentif, il accompagne les parturientes au moment de l’accouchement. L’hippopotame est la représentation de la déesse Thouéris, qui préside aux maternités.

Le Crocodile

9EGYPTE

Le  dieu crocodile Sobek est censé protéger contre les attaques des crocodiles du Nil.

La Grenouille

10EGYPTE

Cette  amulette représente renaissance, fertilité et abondance.

Le dieu Thot

11EGYPTE
Inventeur de l’écriture et du langage, Thot, sous la forme d’un ibis (prend souvent l’apparence du babouin) est le protecteur du scribe.

Le dieu Ptah

 12EGYPTE

Tout comme Thot, protecteur du scribe, Ptah est le dieu protecteur de l’artisan.

J.-M. B.